elu-e-s
 

 
Pour Servir Sassenage

Nous sommes pour une régie municipale de l’eau à Sassenage et non pour la poursuite de l'affermage

Lors de la réunion du CTP (Comité Technique Paritaire) du 14 janvier 2009, le premier point à l’ordre du jour concernait le mode de gestion du service public de l’eau.


Michel Barrionuevo, au nom des élus de gauche a fait la déclaration suivante :


" En présentant votre projet, vous avez indiqué qu’une synthèse de l’analyse faite par KPMG avait été donnée aux élus du CTP. Pour ma part, je n’ai jamais eu ce document !
Vous avez affirmé que l’ensemble des membres de la commission extramunicipale avait validé le projet de KPMG, sauf une abstention. Je n’étais pas dans cette commission. Si j’y avais siégé j’aurai maintenu mon hostilité au choix du privé, pour la gestion future du service public de l’eau.
Jusqu’en 1989, Sassenage gérait son eau à travers une régie municipale, la partie assainissement relevant d’une délégation de service public au syndicat intercommunal de la rive gauche du Drac ; il y avait 2 agents affectés à cette mission pour assurer la partie relevage et nouveaux compteurs, et abonnements et établissement des rôles d’imposition. Le choix politique fait par la majorité d'alors a été la privatisation de ce service pour une durée de 20 ans.
Vous dites que la formule régie municipale coûterait entre 6 et 18% de plus pour les sassenageois, en ne prenant qu’un seul critère, la gestion intégrale de la régie. J’affirme le contraire.
Vous le savez, nous sommes dans une agglomération, où il y a 2 régies : 

  • La régie des eaux de Grenoble qui couvre les seuls besoins de la ville centre pour les 152000 habitants, conclure une convention de délégation de la partie maintenance et entretien du réseau, ne rajouterait que 10000 habitants supplémentaires, soit une équivalence de moins de 7%, de plus nous achetons notre eau à cette régie
  • Le syndicat intercommunal des eaux de la région grenobloise qui assure cette mission pour 34 communes, dont la taille est souvent plus petite que Sassenage.

Personnellement, je suis partisan d’un service public national de l’eau, comme l’était celui de l’électricité avec EDF ; partisan dans l’attente de la création d’une compétence eau, au sein de la Métro. Aujourd’hui, nous n’en sommes encore pas là ! C’est pourquoi, je propose la création d’une régie municipale en partenariat  avec l’une des 2 régies que j’ai cité.
Vous dites que le contrat avec le futur fermier serait conclu pour une période de 8 à 12 ans, ce qui signifie que demain, une autre équipe municipale, ne pourrait pas mettre en cause l’affermage.

Je donne un avis défavorable à votre proposition de choix, en maintenant le fait qu’une régie municipale  sera source d’économie pour les finances des familles sassenageoises"
=<"; >