elu-e-s
 

 
Pour Servir Sassenage

Conseil Municipal du Lundi 8 juin 2009

Interventions de Michel Barrionuevo

15- Quotients familiaux – Harmonisation – Création d’une nouvelle tranche
Nous nous félicitons de la création de cette tranche de quotient familial au delà de 1200, au cours de la réunion de la commission enfance, vie scolaire, nous nous sommes interrogés sur la refonte des 4 premières tranches actuelles , à savoir moins de 151, de 152 à 207, de 208 à 259 et de 260 à 311.
Notre interrogation était légitime,  puisque l’évolution des tarifs de restauration scolaire allait se solder par une hausse de 0,59€ à 1,49€, ce qui en terme d’augmentation équivaut à 252,54% de charges supplémentaires pour la famille concernée.
Nous avons pris bonne note que cette catégorie, ne concernait que quelques rares familles, pour la plupart réfugiées dont l’intégralité de la dépense est prise en charge par le Conseil général. Demain, si ce cas se reproduit notre collectivité se déchargera sur une autre collectivité.
Nous avons également noté que la tranche, la plus basse  en matière de quotient familial était à 254, ce qui représentera un allégement de charges pour cette famille.
C’est en fonction des éléments d’appréciations qui nous ont été fournis que nous voterons positivement pour cette nouvelle harmonisation.


20- Dotations écoles 2009/2010
L’éducation est une responsabilité nationale.  Il ne suffit pas d’observer que  de plus en plus, l’Etat se décharge sur les collectivités locales, encore faut-il  réagir !
Face à cette attitude, notre préoccupation première concerne les écoliers et écolières de Sassenage. Nous observons une meilleure répartition dans l’année des crédits alloués avec 70% de juillet à décembre, ce qui équivaut aux plus grands besoins, en matière budgétaire.
L’an dernier, nous relevions la progression de la part réservée aux directeurs d’écoles, en regrettant que la part élèves ne suive pas le coût de la vie. Cette année les sommes restent identiques ; de fait, c’est principalement les crédits consacrés aux élèves qui sont affectés.
Chacune et chacun comprendra que nous ne puissions cautionner la régression, c’est la raison pour laquelle, nous nous abstiendrons !

=<"; >