elu-e-s
 

 
Pour Servir Sassenage

Conseil Municipal du 17 décembre 2008

Inadmissibles attaques personnelles, nous quittons la séance !

Cette séance du Conseil municipal du 17 décembre 2008 avait démarré sous les meilleurs auspices. Suites aux attaques perpétrées lors du dernier Conseil municipal du 20 novembre, nous n'avons pas pris part au vote d'un compte-rendu qui omet volontairement d'en faire part. Sur les décisons du Maire, nous demandions si la procédure d'attibuer des crédits se ferait dorénavant par arrêté.
Ainsi, après un voeu pour soutenir la candidature de Grenoble à l'organisation des jeux olympiques, sur les 14 premiers points à l'ordre du jour, par 12 fois, les élus du groupe de rassemblement de la Gauche ont mêlé leurs voix à la majorité municipale, nous aurions pu rajouter un 13 ème vote favorable, s'il n'y avait pas eu une fin de non-recevoir de nos propositions pour la fourniture et la livraison des repas aux cantines pour 2010.
Le point 15 de l'ordre du jour de cette séance portait sur la concertation préalable sur le projet de Rocade Nord organisée par le Conseil général de l'Isère, la proposition de la majorité municipale étant de se prononcer pour le principe du contournement routier autour de l'agglomération, mais contre le projet de rocade Nord. Dans le débat, Chantal Duranton, Présidente du groupe a fait une déclaration que nous publions. Alors, tour à tour, Séverin Batfroi et Jérôme Merle ont pris la parole, non pour exprimer des avis, mais pour s'en prendre au conseiller général du canton qui ne défendrait pas les dossiers, qui serait comme le petit chien de la publicité Pathé Marconi "la voix de son maître", machouillant du chewing gum, incapable de défendre les dossiers; avec insistance, il lui sera demandé de démissionner de ses mandats de conseiller municipal de Sassenage et de conseiller général du canton Fontaine-Sassenage.
Devant tant de haine et d'attaques personnelles, nous avons proposé une suspension de séance, ensuite Yannick Belle a rappelé son action pour Sassenage, depuis 10 mois, comme la réfection de la chaussée,sur le CD1502 (avenues de Romans et Valence), l'ouverture l'année prochaine du Pont Barrage, le parking relais Jean Prévost pour septembre 2009, la reconstruction du collège Flemming, etc...
Malgré nos 5 questions diverses, personne ne comprendrait que nous acceptions de tolérer davantage ce mépris à l'égard d'un élu qui a rassemblé 53% des suffrage sur Sassenage au niveau cantonal et d'une liste qui a frôlé l'élection municipale de mars 2008, nous avons quitté séance tenante l'enceinte de ce Conseil !

Décisions du Maire: le conseil municipal doit suivre les grandes évolutions budgétaires:

Je voudrais faire part de notre étonnement sur la décision N° 90 du 21 novembre.
Lors du vote du budget primitif, le 19 décembre 2007 j’avais indiqué sur la partie concernant les crédits alloués aux rémunérations du personnel qu’une évolution de seulement 1% était insuffisante.  Lors de la décision modificative N°3 du 27 octobre dernier, voté par le Conseil municipal, vous rajoutiez 80 000 euros en précisant que la totalité de cette somme ne serait pas utilisée.
Le 20 novembre, nous avons eu une nouvelle réunion de notre Conseil, et à cette occasion, il n’y a pas eu de nouvelle décision modificative pour faire évoluer ce chapitre de charges.
 Le lendemain de ce Conseil, vous preniez Monsieur le Maire, la décision de rajouter 50 000 euros, en précisant qu’il n’y avait pas assez de crédits disponibles pour terminer l’exercice 2008 et plus de possibilité de recourir à une décision modificative en Conseil municipal dans les temps impartis.
Avant mes questions, je voudrais préciser que nous sommes favorables à l’utilisation lorsque les textes en vigueur l’autorisent, et pour des décisions mineures, à la pratique des décisions du Maire permettant d’alléger les séances de notre Conseil municipal, comme nous vous l’avons exprimé en réunion des Présidents de groupe, à propos des 3 délibérations de ce soir sur des concessions funéraires, par exemple !
Dans notre réunion du Conseil municipal de ce soir, nous avons à l’ordre du jour, le vote d’une nouvelle décision modificative qui ne reprend pas votre décision N°90 déjà actée. Nous savons tous, que cette somme de 50 000 euros ne pouvait manquer pour assurer les rémunérations du personnel communal, au mois de novembre, alors, pourquoi ce choix de passer par une décision solitaire, plutôt que collective ? Cette procédure utilisée pour la première fois sur Sassenage, est-elle le signe d’une nouvelle pratique dispensant le Conseil municipal d’émettre son avis ?

=<"; >