Retour vers site Elu-es Communistes Sassenage

Marie-George Buffet, Meeting Grenoble Summum - 2 Mars 2006

Forum du 4 février 2006 à Sassenage (38)

Lors du précédent forum en janvier 2003, nous étions 18, ce 4 février 2006, 13 participant-e-s (beaucoup d'excusés).

Parmi les 13 personnes présentes une grande majorité de non-adhérents du PCF.

Ce forum sur le thème "demain se prépare aujourd'hui", nous souhaitions qu'il fasse le lien entre la politique nationale et la politique locale, c'était le ton de l'introduction au débat.

Quelles réactions face aux coups que nous porte la droite au niveau national ou local, coups qui sont la résultante d'une même stratégie sociétale.

Très vite, le local a prédominé; à Sassenage, la dette communale est de 1227 euros par habitant, contre 896 euros pour une commune de la même tranche; l'appel en matière d'impôts locaux est supérieur de 53,23% à la moyenne nationale, fin 2005, il manque 480 logements pour être en conformité avec la loi SRU, etc...

A Sassenage, ville de 10600 habitants, le parc locatif aidé ne représente que 8,2%, c'est le 3ème des plus mauvais exemples de l'Isère?

Le déficit continuera à s'accentuer sans une réelle volonté politique: exemple pour la rue Jean Moulin, 151 nouveaux appartements et 3 villas qui seront habitables en 2006, seulement 27 logements sociaux, c'est à dire 17,53%, les élus communistes demandent à ce qu'un taux de 35% s'appllique sur les 20 ans à venir, soit une moyenne de 40 logements sociaux par an, pour aboutir à cette échéance au plein respect de l'article 55 de la loi SRU. En parallèle, une inquiétude manifeste s'est exprimée mettant en avant le projet de CPE (Contrat Première Embauche) avec la nécessité de démarrer dans la vie et donc de pouvoir bénéficier d'un logement social pour notre jeunesse.

Dès le retour de la droite, aux leviers de la commune, le nouveau Maire a réalisé des investissements colossaux dans le domaine de la police et de la communication (la partie visible du budget est passée de 438915 euros au compte administratif de l'année 2000, à 645458 euros en 2004, soit plus 47,05%), une intervenante fera remarquer que ce qui prime ce n'est pas la prévention, mais la répression.

Grosse discussion également sur la reconstruction du théatre en Rond, après l'incendie de septembre 2004; les élu-e-s communistes avaient proposé de raser les ruines, d'ériger un parking avec un espace accueil (jardinet et plantes vertes) pour utiliser l'atout que représente la rivière "le Furon" et de construire une halle de la culture qui jouxterai la Halle des sports " Jeannie Longo" pour regrouper les manifestations des associations, les représentations théatrales ou de spectacles, etc...

En liaison avec le prolongement de la vie, le projet d'EPAHD, là également le choix de la droite est de confier au privé la gestion de cet équipement.

Enfin, le projet qui inquiète fortement les habitant-e-s, la ville de Sassenage va t-elle reprendre la gestion du Château Béranger, les élu-e-s communistes ont proposé qu'avant toutes décisions, un référendum d'initiative locale soit organisé, et que la volonté réelle des populations soit respectée.