Les murs anti-tramway de Sassenage

Une note en page 12 du journal municipal de Mai " Sassenage en pages ", nous apprend que pour optimiser l'emploi du temps des personnels, la commune concentrera le long des grands axes, le fleurissement de notre cité.

Ainsi, de 125 points d'arrosage pour 350 jardinières, nous allons passer à 25 points seulement, soit une division par cinq de l'embellissement de notre ville.

Relatant la réunion publique sur les déplacements, les élu-e-s communistes notaient que devant l'absence de position claire de Mr le Maire, une élue de la majorité s'était prononcée contre la venue du tramway sur Sassenage.

Nous étions loin de penser que cette option était celle de toute la droite, les sassenageois sont témoins de cette volonté !

Avec les nouveaux blockhaus d'entrée de ville, comment envisager avec sérénité le prolongement de la ligne tramway, sauf à les démolir demain, mais alors quel gâchis financier pour ceux qui osent prétendre redresser les finances communales !

Les élus communistes, pas plus que ceux des différents groupes d'oppositions, n'ont commandité la construction de deux immenses bacs à fleurs, dont l'un obligera les passants circulant le long de la RN à descendre du trottoir pour affronter la circulation automobile ou à contourner ce bunker à fleurs.

Dans la quasi-totalité des vies humaines, les fleurs sont des symboles, de félicitations, d'amour, de luttes et de recueillement, faire disparaître cent points d'arrosage c'est enlaidir notre ville, cette austérité nous la combattons et nous vous appelons à protester.