Baisse d'impôts, oui ! mais pour qui ?

 

La baisse de 3% des impôts sur les revenus uniforme pour tous, annoncée, est-elle équitable?

Des bas revenus aux grandes fortunes, nous sommes très loin d'une vraie solidarité et d'une meilleure répartition.

A qui cela profitera-t-il ?

D'après des experts économiques, 70 % de la somme réduite dans le budget bénéficiera à 10 % des plus grandes familles fortunées.

Les hausses à la consommation grèvent les budgets des familles: fournitures scolaires, médicaments, transports, tout ce qui fait le quotidien des citoyens n'est pas épargné, sans oublier la baisse des taux d'intérêts sur l'épargne populaire.

Décidément, la grande finance peut encore couler des jours heureux, alors que de nombreux plans de restructurations et fermetures d'entreprises se poursuivent dans notre département comme en France.

Pour les communes, la réduction des moyens financiers se confirme. L'Etat se désengage de plus en plus de ces missions de service public, réduction des personnels et des moyens dans l'éducation, la santé, l'aménagement urbain, la culture, et laisse aux collectivités le soin de prendre à leur charge de nouvelles missions.

Cela entraîne le dilemme : soit plus d'impôts locaux, soit moins de services rendus à la population.

La majorité dépense beaucoup en communication superficielle mais l'illusion ne fait pas une réelle démocratie locale.

C'est l'auto-satisfaction permanente, les querelles de boutique ne suffisent pas, les sassenageois attendent tout autre chose.