SERVICES PUBLICS :

Nous sommes tous concernés

Au conseil municipal du 23 septembre, lors des questions diverses, la proposition du vote d'une motion de soutien à la défense du service public d'EDF-GDF, faite par l'intersyndicale n'a reçu l'approbation que des 7 élu-e-s de gauche.

Est-il besoin de rappeler que l'énergie, comme l'eau, n'est pas une marchandise comme les autres. Que notre lieu d'habitation soit à la limite d'une des quatre communes entourant Sassenage, ou au cœur de notre ville, dans un petit hameau peu peuplé, c'est le même service au même coût qui est ou devrait être rendu.

Notre position est claire, il faut garantir les statuts pour garantir les services publics ; nous avons vu ce que les résultats de l'ouverture au capital peuvent donner dans des entreprises telles que France Télécom, par exemple !

La réalisation d'un pôle public de l'énergie autour d'EDF-GDF, favoriserait les coopérations de l'ensemble des opérateurs publics et privés du secteur ; l'exemple à suivre ne doit pas venir du Krach électrique de Californie, de la faillite d'Enron, du scandale de Wormdcom ou encore de l'état de délabrement des chemins de fer britanniques.

Partout où la stratégie repose sur le seul postulat de la concurrence et de la guerre économique, cela se traduit par une détérioration des services rendus aux usagers, par des endettements faramineux, la spoliation des actionnaires salariés, la ruine des petits actionnaires.

Alors, ce que souhaitent les populations, ce n'est pas l'ouverture du capital, la dénationalisation, mais le progrès social.